Association des propriétaires de boisés de la Beauce

Produits forestiers non ligneux

Les trésors cachés de votre boisé...

Saviez-vous que votre boisé recèle probablement plus de ressources que vous ne le croyez? Il s'y cache en effet une infinie variété de médicaments, de produits naturels, d'aliments gastronomiques savoureux et de produits cosmétiques de tout genre... Les produits forestiers non ligneux (PFNL) font de plus en plus parler d'eux car ils répondent à une demande croissante. D’ailleurs, au Canada, le potentiel économique des PFNL est estimé à 1 milliard de dollars (1 G $) par année. On les définit comme des produits d'origine biologique, autres que le bois, provenant des forêts. Place à la découverte des fruits et champignons sauvages, des plantes médicinales et comestibles et des branches de résineux.

Mise en garde
Les informations sur les plantes ne sont données qu’à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l’avis d’un professionnel de la santé. Les photos de champignons complètent l’information écrite mais ne sont pas fournies dans le but de servir à l’identification. Nous vous rappelons que seule une formation adéquate ou l’opinion d’un spécialiste peut vous permettre de procéder à l’identification sécuritaire d’un champignon.


Les produits alimentaires

  • LES CHAMPIGNONS SAUVAGES

La mise en marché des champignons forestiers de la Beauce 

L’Association des propriétaires de boisés de la Beauce s’implique dans la mise en marché des champignons forestiers de la Beauce depuis déjà quelques années. 

Quelques expériences-pilote ont été réalisées en 2010 et 2011. Puis, en 2013, l’Association a convenu une entente formelle avec un acheteur de la région de Québec qui a permis de mettre en marché environ 60 kilos de chanterelles et 10 kilos de chaga cueillis par les propriétaires sur leurs lots à bois. 

L’Association entend continuer ses efforts à mettre en marché les champignons de la Beauce tout en améliorant les conditions faites aux propriétaires de la ressource, qu’ils soient eux-mêmes cueilleurs ou qu’ils touchent une redevance pour accepter la cueillette professionnelle chez eux.

Armillaire ventrue
Bolets
Cèpe d'Amérique
Chaga
Chanterelle commune
Dermatose des russules
Hygrophore des montagnes
Lépiote déguenillée
Psalliotes
Champignons mortels

La culture de champignons en milieu forestier, comme le Shiitake et le Pleurote, par l'inoculation n'est pas trop commune et peu coûteuse. Pour en savoir davantage, consulter le document suivant.


La culture sous couvert forestier: une autre vocation pour votre boisé

La forêt offre un immense potentiel en produits forestiers non ligneux (PFNL), qui sont tous les produits ou sous-produits provenant de la forêt, en excluant le bois des arbres.  Il s'agit de fruits, des feuilles, des champignons ou des plantes qui poussent en forêt.  Pour en savoir plus, consulter le Bulletin forestier de janvier 2013.
 

  • Les petits fruits et plantes comestibles

    Les petits fruits comestibles sont la plupart du temps transformés en gelées, sirops, confitures, compotes et purées. Quelques-uns sont consommés frais, les plus connus sont les fraises, bleuets et framboises. Séchés, ils peuvent servir en infusion. On les retrouve dans les recettes de pains et gâteaux. On en fait même d’excellents vins et des alcools de fruits. Même s’ils sont moins connus, mentionnons les fruits du cerisier de Pennsylvanie, de la ronce pubescente et du sureau. Les petits fruits sont autant délicieux qu’ils contiennent de bonnes quantités d’antioxydants réputés pour leurs propriétés anticancéreuses. 

    Les fleurs fraîches comestibles font de jolies présentations lorsqu’elles accompagnent les salades, desserts et soupes. Elles parfument également les sauces, les gelées et les desserts. Non seulement elles sont belles mais elles sont aussi riches en éléments nutritifs. C’est pourquoi il ne faut pas se gêner de les goûter! Elles ont pour seul désavantage de ne pas se conserver longtemps après la cueillette. Par contre, il est possible de les sécher pour en faire des infusions colorées. 

    Quant aux feuilles comestibles, elles sont servies en salade. Les plus connues sont les feuilles du pissenlit. Les passionnés de cuisine seront ravis de découvrir les légumes oubliés dont fait partie la quenouille avec laquelle on fait d’excellentes marinades. Vous remarquerez que plusieurs feuilles sont séchées puis utilisées comme épices ou tisanes. Prenons, par exemple, les feuilles du thé du Labrador qui sont utilisées en infusion et aussi dans des recettes afin de rehausser la saveur des viandes. Finalement, les graines sont récoltées pour leur pouvoir aromatique et servent a priori d’épices.

    Ail des bois
    Asclépiade commune
    Bleuet sauvage
    Bouleau blanc ou à papier
    Bourse-à-pasteur
    Carvi
    Cerisier à grappes (cerisier de Virginie)
    Chicorée
    Fougère-à-l'autruche - Matteucie
    Fraisier des champs, fraisier des bois
    Marguerite
    Menthe
    Mélilot
    Oxalide
    Pimbina
    Pissenlit
    Quenouille
    Ronce pubescente (Catherinette)
    Rosier sauvage
    Sureau du Canada
    Thé du Labrador
    Violette


Les produits pharmaceutiques, médicinaux et aromatiques 

Les plantes médicinales font partie de la médecine traditionnelle d’une grande proportion de la population mondiale. En effet, dans les pays d’Afrique et d’Asie, ce sont 80 % des habitants qui ont recours à cette médecine et cela ne date pas d’hier ! On retrace les premiers écrits en la matière vers 3400 ans av. J.-C., un document chinois rédigé par l’empereur et médecin Shen Nung. Nombre de civilisations ont également des documents sur les usages des plantes dont l’Inde en 2500 av. J.-C., l’Égypte en 1600 av. J.-C et finalement en Grèce avec le célèbre médecin Hippocrate qui a donné naissance au serment qui porte son nom et qui est encore prêté de nos jours par les nouveaux médecins.

Malheureusement, la méconnaissance du fonctionnement de ces plantes sur le corps humain a entraîné l’Église catholique dans une chasse aux sorcières. Pendant longtemps, les prétendus pouvoirs magiques des plantes auront entaché leur popularité. Aujourd’hui, il existe toujours des superstitions de ce genre qui nuisent à leur crédibilité. Il a été souvent question de croyance autour de leurs propriétés. N’avez-vous pas déjà entendu quelqu’un dire : « Non, je ne crois pas au pouvoir des plantes » ou « Oui, je crois aux plantes » ? Cela démontre à quel point l’image des herbes médicinales a été réduite à l’état de simples croyances. Heureusement, d’irréductibles amants de la nature s’évertuent à leur redonner leurs lettres de noblesse.  Suite... 

Les produits pharmaceutiques et médicinaux

  • Achillée millefeuille
  • Actée à grappes noires
  • Asaret du Canada (Gingembre sauvage)
  • Bardane
  • Épilobe à petites fleurs
  • Ginseng américain
  • Hydraste du Canada
  • If du Canada
  • Millepertuis
  • Molène
  • Plantain
  • Prêle des champs
  • Sanguinaire du Canada
  • Savoyane
  • Thé des bois
  • Trèfle rouge
  • Tussilage
  • Valériane
  • Verge d'or

Les plantes aromatiques

  • Épinette (blanche, noire, rouge)
  • Mélèze
  • Myrique baumier
  • Thuya

Les produits ornementaux

  • Aulne rugueux
  • Pin (blanc, gris, rouge)
  • Sapin baumier

 

Les branches de sapin, pin, cèdre et gomme de sapin

Acheteurs de branches de sapin, pin, cèdre et gomme de sapin
(93 Ko)


Conseils pratiques de cueillette






 

 



 

Haut de page

Dernière mise à jour : Jeudi 17 août 2017

Réalisation : Numérique Technologies inc.

Association des propriétaires de boisés de la Beauce
3500 boulevard Dionne
Saint-Georges (Québec)
G5Y 3Y9

Date d'impression : Jeudi 17 août 2017
Téléphone : 418 228-5110
Télécopieur : 418 228-5800
Site Internet : http://www.apbb.qc.ca/